Sommeil et accidents de la route

1 conducteur sur 10 s’est déjà endormi sur la route du travail

C’est l’inquiétante conclusion d’une étude de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) menée auprès de 1032 Français.

À l’occasion de la journée du sommeil ce 28 mars, l’INSV souligne l’importance du sommeil dans notre santé : « À 75 ans, nous aurons dormi 25 ans ! Soit 1/3 de notre vie. Les conséquences de la privation chronique de sommeil sont nombreuses : prise de poids, diabète, endormissements au volant ou au travail, baisses de performance, difficultés relationnelles… » soulignent les spécialistes de l’INSV.

Alors comment éviter la somnolence au volant ? Pour éviter de succomber à la fatigue, l’INSV recommande d’avoir des cycles de sommeil réguliers en évitant de trop varier les heures de coucher et de favoriser un réveil dynamique (lumière forte, sport, petit déjeuner complet).

Vous rêvez d’un sommeil réparateur ? Optez pour les Oméga-3 et luttez naturellement contre l’anxiété et les troubles du sommeil.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : 14ème Journée du Sommeil – INSV.

Couchez vos enfants à heure fixe !

La régularité des horaires de coucher pendant l’enfance diminue les troubles du comportement et favorise l’apprentissage

Comment aider vos enfants à mieux dormir ?

Privilégiez un sommeil stable et couchez vos enfants à des heures régulières. De même, prenez le dîner à heure fixe et préparez des repas plutôt riches en glucides et en gras essentiels (Oméga-3). Ainsi, le corps des petits se prépare à une longue nuit de sommeil.

Dormir plus, diminue le risque de développer des problèmes comportementaux (comme l’hyperactivité) et d’apprentissage. « Un sommeil de qualité et en quantité suffisante est indispensable pour l’apprentissage des enfants à l’école » soulignent les spécialistes de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV).

La science des rêves

Pourquoi avons nous besoin de dormir ? Ce n’est pas seulement parce qu’on est fatigués ! Le sommeil est indispensable pour :

  • la récupération physique et mentale,
  • la croissance et développement du cerveau,
  • le renforcement des défenses immunitaires,
  • l’apprentissage et la mémorisation.

Veiller sur le sommeil de vos enfants c’est veiller sur leur santé !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ! 

Source : Y. Kelly et coll. Changes in bedtime schedules and behavioral difficulties in 7 year old children. Pediatrics. 2013. / INSV

Le manque de sommeil fait-il grossir ?

Les Oméga-3 vous aident à lutter naturellement contre l’insomnie

Le lien entre manque de sommeil et surpoids a été mis en évidence !

Qui dort dîne ?

Des chercheurs américains ont suivi 16 personnes en bonne santé pendant 2 semaines.

Deux groupes ont été créés, la moitié des participants dormait seulement 5h par nuit, tandis que l’autre groupe dormait 8h. L’ensemble des patients avait un accès illimité à la nourriture.

La conclusion : en manque de sommeil nous avons besoin de plus d’énergie et par conséquent nous avons tendance à manger plus et plus calorique.

Somnifères : une consommation excessive

La Haute Autorité de Santé (HAS) a tiré la sonnette d’alarme sur l’abus de somnifères : « Les Français sont les premiers consommateurs de somnifères en Europe. La prise excessive de somnifères (benzodiazépines notamment) favorise l’apparition de troubles cognitifs, voire, selon certaines études, de démence. »

En effet, il ne faut pas banaliser la consommation de benzodiazépines car il y a des effets secondaires et des risques liés à un mauvais usage.

Une solution naturelle

Les Oméga-3 diminuent la production de substances inflammatoires qui perturbent le sommeil. Ils sont présents dans les poissons gras, l’huile de noix et de lin.

Mangez des Oméga-3 pour bien dormir !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Markwald, Rachel et. coll. Impact of insufficient sleep on total daily energy expenditure, food intake and weight gain. PNAS. 2013.

Vous rêvez d’un sommeil réparateur ?

1/3 des Français souffrent de troubles du sommeil et 84% d’entre eux sont insomniaques

Fatigue, irritabilité, somnolence, troubles de mémoire, de l’humeur, manque de concentration… on connaît bien les effets d’une mauvaise nuit !

Peu ou mal dormi ? Il existe sûrement une explication : « Alimentation déséquilibrée, stimulations permanentes en soirée, faible activité sportive mais aussi anxiété se conjuguent pour dégrader la qualité du sommeil. On peut améliorer son sommeil et devenir un bon dormeur en changeant certains comportements. » selon l’Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé (INPES).

Est-il possible de vaincre l’insomnie sans avoir recours à des médicaments ? Optez pour les Oméga-3 et luttez naturellement contre l’anxiété et les troubles du sommeil. Ils diminuent la synthèse de prostaglandines, des substances inflammatoires qui perturbent le sommeil.

Dînez tôt et léger : une digestion difficile s’oppose au sommeil. Évitez donc les dîners lourds avant de dormir, la viande rouge, les plats trop épicés, l’alcool et le café. Dans l’idéal dînez 2h avant de dormir et privilégiez les crudités, les produits laitiers, les poissons source d’Oméga-3 et les légumes.

Quel dormeur êtes-vous ? La durée idéale du sommeil varie d’une personne à l’autre. Saviez-vous que les petits dormeurs ont besoin de moins de 6h de sommeil par nuit ? Tandis que les gros dormeurs dépassent les 8h, certains ont même besoin de 11-12h ! Lève-tôt ou couche-tard, ce test vous aidera à mieux connaître votre sommeil.

Retrouvez le sommeil grâce aux Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Guide « Bien dormir, mieux vivre » de l’INPES.