Asthme et pollen, quel est le lien ?

Le pollen des plantes est un élément indispensable à leur  reproduction, mais pour certains d’entre nous il s’avère un puissant allergène !

Les personnes allergiques et asthmatiques perçoivent le pollen comme étranger et potentiellement nocif. Un grain de pollen peut donc déclencher une réaction immunitaire excessive.

Un allergène est capable de provoquer une rhinite, un eczéma, une urticaire ou encore une crise d’asthme selon la sensibilité de chacun. L’incidence des crises d’asthme varie au cours de l’année, notamment en fonction de la pollution et surtout de la pollinisation.

Une maladie inflammatoire

Lors d’une crise d’asthme aiguë, le patient n’arrive plus à respirer à cause d’une forte inflammation des bronches. Aujourd’hui, les médecins disposent de traitements efficaces contre ces crises, comme les médicaments bronchodilatateurs et anti-inflammatoires.

Prévenez dès maintenant les allergies avec les Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Conseils aux parents d’un enfant asthmatique (Pédiatres de la Clinique Ste Anne de Strasbourg).

L’asthme, une maladie qui gagne du terrain

En France, le nombre d’asthmatiques ne cesse de croître depuis 30 ans

Que nous disent les scientifiques sur l’évolution de l’asthme ?

« Depuis les années 1980, on observe dans les pays développés une augmentation de sa fréquence accompagnée d’une « épidémie » de décès dans les pays occidentaux. Cette augmentation de prévalence concerne en particulier l’enfant. Fréquemment associées à l’asthme, les manifestations allergiques ont également augmenté ces dernières décennies. » nous renseignent les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Et qu’en est-il de la prévention ? Le sport et l’alimentation jouent un rôle important ! Les Oméga-3 permettent de réduire les symptômes. Au niveau cellulaire, une diminution d’Oméga-3 altère les membranes qui couvrent nos cellules et favorise l’intensité et la durée de la réponse inflammatoire (asthme, bronchite, rhinite allergique, dermatite et allergies alimentaires).

Les Oméga-3 pour mieux vivre l’asthme au quotidien

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

L’astuce santé de la semaine

Découvrez l’application gratuite « Mon Asthme » 

Asthmatique ? Inhalateur et Smartphone en main vous pouvez gérer les symptômes de l’asthme au quotidien !

« Mon asthme », première application gratuite destinée aux patients français vous permet de :

  • réaliser un Test de Contrôle de l’Asthme (TCA) pour enfant (4 – 11 ans) ou adulte
  • enregistrer les prises de traitement de secours (l’augmentation des prises reflète un manque de contrôle de l’asthme)

L’objectif ? « Aider le patient asthmatique à améliorer le suivi de son asthme et le dialogue avec son médecin traitant lors des consultations » explique le Laboratoire GlaxoSmithKline, créateur de l’application.

Le plus : une fonction de géolocalisation des écoles de l’asthme agréées par les autorités de santé.

Le saviez-vous ? La prévalence de l’asthme est faible chez les populations dont l’alimentation est riche en Oméga-3 (comme les Inuits).

On a testé, on a aimé : harengs marinés, une entrée riche en Oméga-3.

En matière de santé, on en apprend tous les jours ! C’est pourquoi on vous propose chaque vendredi une astuce pour faire le plein d’Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Les nouvelles technologies au service des patients : l’application « Mon Asthme » (GlaxoSmithKline)

Asthme et sport : sont-ils compatibles ?

La plupart des asthmatiques considèrent que le sport leur est déconseillé

Stop aux idées reçues : les asthmatiques sont capables de faire du sport !

D’ailleurs, certains champions olympiques souffrent d’asthme, comme Mark Spitz le nageur américain aux 7 médailles d’or.

De plus, pratiquer régulièrement du sport augmente l’aptitude physique et diminue l’essoufflement.

L’asthme juvénile

Et les enfants ? C’est pareil, à condition de suivre régulièrement les traitements prescrits par le médecin. « L’asthme n’est en aucun cas une maladie handicapante. L’enfant asthmatique doit mener une vie scolaire, sociale et sportive comme n’importe lequel de ses camarades ! » affirme le Groupement des Pédiatres Strasbourgeois.

Une maladie inflammatoire

Lors d’une crise aiguë, le patient n’arrive plus à respirer à cause d’une forte inflammation des bronches. Aujourd’hui, les médecins disposent de traitements efficaces contre ces crises comme les médicaments bronchodilatateurs et anti-inflammatoires. Comme le sport, l’alimentation joue un rôle important dans la prévention des crises d’asthme. Les Oméga-3 et la vitamine E sont à privilégier pour réduire les symptômes.

Les Oméga-3 pour mieux vivre l’asthme au quotidien !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Site des pédiatres de la Clinique Ste Anne

Les Oméga-3 pour mieux vivre l’asthme au quotidien

À l’occasion de la Journée Mondiale de l’asthme on fait le point sur cette maladie respiratoire

« Oppression » est le mot le plus souvent utilisé par les asthmatiques pour décrire leurs symptômes.

L’asthme, première maladie chronique chez l’enfant, touche plus de 3 millions de Français, dont 1/3 sont âgés de moins de 15 ans.

En vingt ans, le nombre d’asthmatiques n’a cessé d’augmenter. Souvent silencieux, il se manifeste par des crises pendant lesquelles la respiration devient très difficile. L’inflammation des bronches est à l’origine des symptômes (toux irritante, respiration sifflante, essoufflement).

Comment respire une personne asthmatique?

L’inflammation des voies aériennes fait qu’elles soient plus étroites, les bronches sont ainsi rétrécies. Alors, il devient de plus en plus difficile de respirer et les poumons ne reçoivent pas la quantité d’air nécessaire à l’organisme. Le passage de l’air est donc bloqué et l’oxygénation du sang est perturbée.

Inhalateur en main, les asthmatiques se protègent contre les crises sévères. Mais la prévention occupe aussi une place importante ! Il convient d’éviter les irritants respiratoires (pollen, tabac, moisissures) et de suivre un régime riche en aliments anti-inflammatoires (poissons gras sources d’Oméga-3).

Retrouvez votre souffle avec les Oméga-3, des anti-inflammatoires naturels !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : F. Rancé et. al. Allergies et hypersensibilités chez l’enfant et chez l’adulte : aspects épidémiologiques, diagnostiques et principes de traitement. 2002.

Les Oméga-3 protègent-ils de l’asthme ?

Un apport supplémentaire en quantité et en qualité des Acides Gras Polyinsaturés dans le régime habituel pourrait-il consister une valeur ajoutée aux traitements de l’asthme ?

Des essais, comportant une augmentation des apports en Oméga-3, se sont avérés très encourageants, notamment chez les enfants, avec une nette tendance à la diminution des scores de symptômes d’asthme et des besoins en médicaments ce qui est une preuve de l’efficacité des Oméga-3.