5 légumes détox du mois de janvier

Quels légumes incorporer à votre menu d’après fêtes ?

Les excès du mois de décembre ont un effet négatif sur notre peau (boutons, allergies), notre vitalité (fatigue, maux de tête) et notre digestion (ballonnements, constipation).

Afin d’éliminer naturellement les toxines accumulées, il faut boire  1 L d’eau par jour et manger des légumes détox comme :

femme1) Les artichauts. Grâce à leur forte teneur en antioxydants et en potassium, ils favorisent la production et l’élimination de l’urée et les toxines de l’organisme.

2) Les betteraves. Ces racines sont riches en vitamine A et en béta-nine, 2 substances qui aident à la digestion.

3) Les avocats. Riches en  Oméga-3, ils luttent contre les radicaux libres et ont un effet anti-inflammatoire. Ainsi, ils soulagent la peau et prévien-nentles allergies.

4) Les carottes. Sources de bêta-carotène, elles ont un effet anti-fatigue. De plus, les carottes aident au bon fonctionnement des reins et permettent d’éliminer plus facilement les toxines.

5) Les poireaux. Riches en fibres végétales, ils régulent le transit intestinal et agissent contre les ballonnements.

Commencez l’année du bon pied grâce aux aliments détox!

 

L’obésité infantile, un fléau mondial

Les enfants obèses risquent, une fois adultes, de développer des maladies comme le diabète et le cancer

happy child on swimming pool« L’obésité des enfants est l’un des problèmes majeurs de santé dans le monde » signale l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En effet, ces 10 dernières années l’obésité infantile a subi une progression inquiétante.

Reconnue depuis 1997 comme une maladie, l’obésité touche aujourd’hui 44 millions d’enfants dans le monde, contre 31 millions en 1990 ! D’ailleurs, si la tendance actuelle se poursuit, ce seront 75 millions d’enfants qui souffriront d’obésité en 2025.

Aujourd’hui, on parle même d’« épidémie globale » car tous les continents sont concernés. Prévenir dès à présent l’obésité des enfants est indispensable pour réduire l’effet des maladies cardiaques, du diabète et d’autres maladies chroniques.

Les nouvelles technologies, l’alimentation déséquilibrée et la sédentarité sont pointées du doigt.

Prenez en main dès aujourd’hui la santé de votre enfant : plus d’Oméga-3, moins de télévision ! 

Source : OMS

L’IMC n’est pas fiable chez les enfants

L’Indice de Masse Corporelle, calculé en fonction de la taille et du poids, ne détecte pas 27 % des enfants en surpoids

Médecins et autorités sanitaires utilisent l’IMC pour déterminer la corpulence d’un individu.

Or, il ne convient pas à tout le monde : on le savait déjà inadapté pour les grands sportifs, les femmes enceintes et les personnes atteintes de maladies chroniques.

Mais cet indicateur est-il vraiment adapté pour les enfants ?

L’interprétation de l’IMC chez les enfants et adolescents est différente que celle des adultes, elle se fait avec des courbes de corpulence et selon une interprétation graphique.

Toutefois, une étude américaine démontre que l’IMC n’est pas capable de détecter plus d’1/4 des enfants en surpoids. En effet, certains enfants qui ont un IMC « normal » pourraient en fait être en surpoids ou obèses.

L’étude publiée récemment dans la revue scientifique Pediatric Obesity analyse l’efficacité de l’IMC dans la détection du surpoids auprès de 53 521 patients de moins 18 ans.

L’IMC chez les adultes : Afin de calculer cet indice il suffit de diviser le poids (en kg) par le carré de la taille (en mètres). Un IMC au-dessus de 25, indique que vous êtes en surpoids et au-dessus de 30, on parle d’obésité.

Vérifiez votre IMC grâce à cette calculatrice d’IMC en ligne

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : A. Javed. Diagnostic performance of body mass index to identify obesity as defined by body adiposity in children and adolescents: a systematic review and meta-analysis. Pediatric Obesity. 2014.

Comment faire le plein d’énergie cet été ?

Les féculents à la loupe !

Pain, pâtes, pommes de terre, céréales… Vous aimez les féculents mais évitez d’en manger par peur de grossir ? C’est une idée reçue !

C’est la façon de les préparer et les accompagnements (sauces, fromage, fritures, beurre) qui vous font grossir.

Une source d’énergie « lente »…

Selon les recommandations officielles la famille des féculents constitue le socle de la pyramide alimentaire, c’est pourquoi ils doivent représenter 50 % de nos apports énergétiques journaliers.

Les nutritionnistes du programme santé Manger Bouger nous expliquent l’importance d’en consommer à chaque repas : « Ils nous apportent ce qu’on appelle des glucides complexes qui contrairement aux glucides simples des aliments sucrés (boissons sucrées, confiseries, pâtisseries, desserts lactés, etc.) fournissent une énergie que le corps est capable d’utiliser progressivement. »

3 membres de la famille des féculents

Sous l’appellation de « féculents » se regroupent 3 types d’aliments d’origine végétale :

  1. Le pain et autres aliments céréaliers : pâtes, riz, blé, semoule, boulgour, maïs, avoine.
  2. Les légumineuses : haricots blancs et rouges, lentilles, pois chiches, fèves et flageolets.
  3. Les tubercules comme la pomme de terre, la patate douce et le manioc.

Oméga-3 et féculents : mélangez les 2 !

Leur association dans l’assiette est fortement recommandée par les spécialistes ! Voici quelques idées : saumon et riz complet, pâtes aux fruits de mer et tartines de rillettes de thon.

Féculents et Oméga-3 pour plus de vitalité cet été !

Pour tout savoir sur les féculents consultez la fiche-conseil « Féculents » du Programme National Nutrition Santé (PNNS)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : MangerBouger

L’astuce santé de la semaine

Sport : restez motivé grâce au podomètre !

Pour rester en bonne santé, chacun de nous devrait faire au moins 10 000 pas par jour… Combien en faites-vous ?

Le podomètre est un appareil électronique sensible aux mouvements de notre corps. Cela lui permet d’enregistrer chacun de nos pas.

Il nous permet aussi de voir en temps réel la distance parcourue (en km) et les calories brûlées… De quoi booster notre motivation !

Comment l’utiliser ? Il est généralement conçu pour être porté au niveau de la ceinture, position qui confère la meilleure précision.

Objectif santé : 10 000 pas par jour !

On a testé, on a aimé : l’application gratuite Runtastic, un e-podomètre qui vous aide à surveiller votre marche quotidienne sur votre Smartphone.

En matière de santé, on en apprend tous les jours ! C’est pourquoi on vous propose chaque vendredi une astuce pour faire le plein d’Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Comment avoir des jambes légères ?

Douleurs, varices et gonflements apparaissent souvent avec le retour des beaux jours. Voici quelques astuces pour lutter contre la mauvaise circulation.

La source du problème

Les jambes lourdes se caractérisent par une dilatation des veines et une difficulté du sang à remonter vers le cœur.

Nos veines contiennent des valvules qui empêchent le sang de descendre systématiquement vers les pieds à cause de la gravité. C’est ce qui permet une circulation uniforme dans tout notre corps !

Mais ces valvules peuvent s’endommager… Sous l’influence de divers facteurs, comme le surpoids, la sédentarité et la forte chaleur, les veines se dilatent et ne permettent plus aux valvules d’être hermétiques.

Les conséquences : douleurs et fatigue au niveau des jambes, gonflements des chevilles et varices.

Les solutions naturelles : sport et Oméga-3

80 % de nos veines sont situées dans les muscles et seulement 20 % sous la peau et dans le tissu graisseux. Si les muscles sont faibles ils ne peuvent pas faire leur travail de soutien et les veines se dilatent. Privilégiez donc les sports doux comme la natation, le vélo ou la marche.

Et l’alimentation ? Misez sur les fruits riches en antioxydants (notamment les framboises, cassis, mûres et myrtilles) et en Oméga-3 qui favorisent la bonne circulation et tonifient les veines.

Du sport et des Oméga-3 pour retrouver ses jambes de 20 ans !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

L’astuce santé de la semaine

Apprenez à grignoter malin !

Comment grignoter sans aucune conséquence sur la ligne ?

Préparez votre sachet de « friandises santé » !

On vous explique comment : dans un sac congélation à fermeture hermétique glissez 5 noix, 5 noisettes et 5 amandes (toutes riches en Oméga-3 ALA), ainsi que 3 abricots secs ou une poignée de raisins secs.

Vous préparez un dîner et vous êtes à la recherche de canapés peu caloriques ? Testez ces recettes de roulés de saumon et de canapés au noix.

En matière de santé, on en apprend tous les jours ! C’est pourquoi on vous propose chaque vendredi une astuce pour faire le plein d’Oméga-3 !

Grignotez à volonté grâce aux Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Comment maigrir avant l’été ?

Les beaux jours  arrivent… Suivez nos conseils pour perdre du poids naturellement !

À l’approche de l’été, on voit fleurir des produits miracles pour maigrir rapidement et sans effort.

Mais pour retrouver la ligne (et la garder), rien de tel qu’une alimentation variée et équilibrée.

Profitez du retour du soleil et pratiquez une activité physique à l’air libre, comme le vélo ou le jogging.

Le fait de combiner une alimentation saine avec une activité physique permet de créer un déficit d’énergie, ce qui génère une perte de poids.

Besoin d’un coup de pouce ? Suivez ces 3 astuces 100% naturelles :

  1. Pour rester motivé, choisissez un « coach » minceur. Se faire suivre par un professionnel (nutritionniste ou médecin généraliste) peut-être la meilleure option. Vous pouvez également compter sur vos amis et même sur l’application gratuite MyFitnessPal pour vous encourager.
  2. Pour maigrir doucement mais sûrement, fixez-vous une perte de poids raisonnable et à court terme. Par exemple : un objectif de perdre 2 kilos par mois.
  3. Profitez des bienfaits des Oméga-3 ! Ils jouent un rôle bénéfique dans la gestion du poids à cause de leur effet « brûle-graisses ».

Les Oméga-3 vous aident à affiner votre silhouette !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Votre programme anti-cellulite

Dites adieu à la peau d’orange avant l’été !

Un déséquilibre intérieur

Comment se forme la cellulite ? Le stockage de graisses et la rétention d’eau sont les principaux coupables.

Ce que l’on voit à l’extérieur est donc le reflet d’un déséquilibre intérieur…

La cellulite est provoquée par un amas de cellules remplies de graisse (adipocytes) dont les capacités de stockage sont saturées. Cette couche de gras localisée sous la peau, bloque la circulation des liquides et l’élimination des toxines. La peau, comprimée par ce phénomène inflammatoire, adopte alors ce fameux aspect de peau d’orange.

Une alimentation trop riche favorise le stockage des graisses dans les adipocytes : ils peuvent grossir jusqu’à 50 fois par rapport à leur volume initial ! Sachez qu’il n’existe pas de recette miracle pour effacer la cellulite, mais avoir les bons réflexes peut prévenir ou limiter son apparition.

L’influence de l’hygiène de vie 

La sédentarité et une alimentation trop riche en mauvais gras ont tendance à aggraver la cellulite. En effet, le manque d’activité favorise le stockage des graisses et des toxines, ainsi que les problèmes circulatoires.

Les acides gras polyinsaturés comme les Oméga-3 aident au déstockage des adipocytes. Privilégiez les aliments riches en Oméga-3 comme la mâche, les fruits à coques, l’huile de noix et l’huile de poissons gras.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Comment limiter votre consommation de sucre ?

Saviez-vous qu’il y a du sucre dans beaucoup d’aliments préparés ? Lisez bien les étiquettes et évitez les sucres ajoutés !

Le sucre se dissimule sous une multitude de noms et d’ingrédients. Miel, sirop de glucose, fructose, saccharose, dextrose et sucre inverti, sont les surnoms des différentes sources de sucre.

Astuce : jetez un coup d’œil à la liste des ingrédients. Si le sucre apparait au début de la liste, cela signifie qu’il est présent en grande quantité.

Identifiez et diminuez les aliments à IG élevé

Les aliments à IG élevé provoquent un pic de glycémie important dans le sang, mais de courte durée. À l’inverse, les aliments à IG bas provoquent une élévation constante et progressive du glucose.

C’est pourquoi les aliments à IG élevé (pain, viennoiseries, bonbons) sont plus susceptibles de nous faire grossir.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !