Quels sont les atouts des aliments verts ?

Découvrez les 3 légumes verts les plus riches en Oméga-3 ?

Les légumes verts ne sont pas les plus populaires, surtout parmi les enfants. Pour vous donner envie de les intégrer au menu, on vous propose de découvrir leurs atouts santé !

photo

 

Richard Béliveau, chercheur cana-dienen cancérologie et auteur du livre Les aliments contre le cancer, souligne que « les légumes verts favorisent le maintien de notre capital santé».

Pourquoi ? Les légumes verts sont une excellente source d’acide foli-que, appelé aussi vitamine B9. Cette substance est essentielle pour notre cerveau. D’ailleurs, pendant la grossesse elle « joue un rôle important dans le bon développement du système nerveux de l’embryon et intervient notamment dans la fermeture du tube neural » selon les nutritionnistes du programme national MangerBouger.

Saviez-vous que certains légumes verts sont riches en acides gras Oméga-3 et donc bons pour notre système cardiovasculaire ?

 

Ci-dessous notre « top 3 » des aliments verts les plus riches en Oméga-3 :

  • 1) La mâche
  • 2) Les épinards
  • 3) Le cresson

Pour manger équilibré, il suffit d’avoir la main verte… en cuisine !

Source : R. Béliveau. Les aliments contre le cancer / MangerBouger

Sommeil d’hiver

Manque de luminosité, nuits plus longues, chute de température… Avons-nous besoin d’hiberner ?

homDifficultés à se lever le matin, fatigue pendant la journée… Quand la température et la lumière diminuent, il peut nous arriver de fonctionner « au ralenti ».

L’importance du sommeil

« Le sommeil est indispensable au développement et à la matu-ritécérébrale » affirment les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). En effet, le sommeil assure la production de l’hormone de croissance chez les

enfants et des hormones de l’appétit et du stress chez les adultes. En outre, « il contribue à l’apprentissage et à la gestion des émotions » soulignent les spécialistes de l’Inserm.

Hiberner ou pas hiberner ?

Pendant l’hibernation, certains animaux (marmottes, tortues) ra-lentissentleur métabolisme et diminuent la température de leurs corps. Cet état dure plu-sieurssemaines, ce qui permet aux animaux de conserver leur énergie pendant l’hiver.

Pour nous l’hibernation peut s’avérer un peu extrême, mais nous avons quand même besoin de dormir davantage en hiver.

L’effet de la luminosité

Comment expliquer cette baisse d’énergie hivernale ? Sur le banc des accusés : le manque de lu-mière. En hiver, le temps de lu-minositéest beaucoup plus court qu’en été ce qui affecte considérablement nos rythmes biologiques internes.

Ainsi, il est important d’écouter son corps, de faire des nuits plus longues et de ne pas lutter con-trele sommeil le soir. Manger de façon équilibrée aide aussi à re-trouverde l’énergie. Il faut sur-toutéviter les carences en Oméga-3 et en vitamine C, car ces 2 nutriments contribuent à lutter contre la fatigue.

Attention aux déprimes saisonnières

Mais si le besoin de dormir ou de rester inactif s’accompagne d’une tristesse permanente, il peut s’agir de dépression hiver-nale. Dans ce cas n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Superaliments : les pommes

pommes

La pomme est un fruit peu calorique (environ 70 Cal), riche en eau (80 %  du volume) et en fibres. Ces caractéristiques font de la pomme un excellent aliment détox, idéal en ce début d’année ! Pourquoi dit-on que la pomme est un fruit coupe-faim ? Parce que la pectine, une fibre végétale présente dans la pomme, gonfle lors de la digestion, ce qui augmente la sensation de satiété.

Rouges, vertes, jaunes… Vous trouverez plusieurs variétés de pommes au supermarché. Nos préférées sont : les pommes Rouges à consommer entières, les vertes Granny Smith pour relever vos salades et la Royal Gala, idéale pour préparer des tartes.

La transformation de la pomme diminue son contenu en flavonoïdes, des puissants antioxydants.

En effet, le jus de pomme contiendrait moins de 10 % du pouvoir antioxydant du fruit frais.

 

Pourquoi les adolescents n’écoutent pas leurs parents ?

 Certaines zones du cerveau adolescent arrêtent de fonctionner à la réception de critiques

enfantUne étude américaine, menée chez 32 adolescents d’environ 14 ans, nous explique l’origine de l’éternel conflit entre parents et adolescents. Selon des chercheurs en neurosciences, le cerveau des adolescents ne prend pas en compte le point de vue de leur mère lorsqu’il entend des reproches. Pendant l’expérience, les adolescents ont écouté des enregistrements de 30 secondes de leur propre mère en train de les critiquer et ont passé un scanner du cerveau.

Le résultat ? Trois régions spécifiques du cerveau étaient bloquées : celles chargées du traitement des émotions négatives, du contrôle émotionnel et de l’empathie. Ainsi, il convient d’instaurer un dialogue dès le début de la conversation avec un adolescent afin d’avoir toute son attention. Nos conseils pour surmonter la crise d’adolescence : une communication sans critique, des activités sportives en plein air et une alimentation riche en Oméga-3.

Moins de critiques et plus d’Oméga-3 pour les adolescents ! 

5 légumes détox du mois de janvier

Quels légumes incorporer à votre menu d’après fêtes ?

Les excès du mois de décembre ont un effet négatif sur notre peau (boutons, allergies), notre vitalité (fatigue, maux de tête) et notre digestion (ballonnements, constipation).

Afin d’éliminer naturellement les toxines accumulées, il faut boire  1 L d’eau par jour et manger des légumes détox comme :

femme1) Les artichauts. Grâce à leur forte teneur en antioxydants et en potassium, ils favorisent la production et l’élimination de l’urée et les toxines de l’organisme.

2) Les betteraves. Ces racines sont riches en vitamine A et en béta-nine, 2 substances qui aident à la digestion.

3) Les avocats. Riches en  Oméga-3, ils luttent contre les radicaux libres et ont un effet anti-inflammatoire. Ainsi, ils soulagent la peau et prévien-nentles allergies.

4) Les carottes. Sources de bêta-carotène, elles ont un effet anti-fatigue. De plus, les carottes aident au bon fonctionnement des reins et permettent d’éliminer plus facilement les toxines.

5) Les poireaux. Riches en fibres végétales, ils régulent le transit intestinal et agissent contre les ballonnements.

Commencez l’année du bon pied grâce aux aliments détox!

 

Avoir bonne mine en hiver, c’est possible !

Savez-vous que vous pouvez protéger contre peau contre le froid grâce à une bonne hygiène de vie ?

femme

Les cosmétiques ne suffisent pas pour entretenir la beauté de la peau, surtout pendant la pé-riode hivernale. En effet, le froid et l’absence de rayons de soleil assèchent la peau.

Comment faire pour y remédier? Suivez les conseils de notre rédaction pour nourrir votre peau de l’intérieur !

Faire le plein de bêta-carotène

Carottes, abricots, patates dou-ceset potirons contiennent du bêta-carotène, qui est en réalité une provitamine : c’est-à-dire un précurseur végétal de la vitamine A.

Mais quel est l’effet de la vitamine A sur la peau ? Elle donne bonne mine et un teint lumineux. De plus, la vitamine A renforce les ongles et les cheveux cassants.

Faire une cure de sommeil

Pendant l’hiver les jours sont plus courts et la luminosité plus faible. C’est pourquoi on peut parfois s’accorder de longs sommeils réparateurs (de 9 à 12 heures). Cela nous permet de lutter contre la fatigue et de booster notre peau en même temps ! C’est pendant la nuit que les cellules cutanées se régénèrent.

Avez-vous des troubles du sommeil ? Les Oméga-3, présents dans certaines huiles végétales et dans l’huile de poisson, vous aident à mieux dormir grâce à leur effet anti-anxiogène.

L’hydratation hivernale

Saviez-vous que le corps d’un adulte est composé à 65 % d’eau ? Boire au moins 1L d’eau par jour est important en hiver comme en été. Pourquoi ? Parce qu’une bonne hydratation est indispensable pour le fonction-nementde notre corps et pour maintenir l’élasticité de la peau.

A éviter : l’alcool et le tabac, qui accélèrent la mort des cellules cutanées et rendent la peau fragile et terne.

Les Oméga-3 protègent votre peau !

Le sport booste le cerveau des enfants

 

Pratiquer une activité physique après l’école accélère le développement des capacités intellectuelles chez l’enfant

filleL’étude américaine FITKids a démontré que la pratique d’une activité sportive régulière contribue à améliorer les résultats scolaires des enfants de 7 à 9 ans.

Les chercheurs ont suivi 220 enfants pendant 9 mois. La moitié d’entre eux devait pratiquer au moins 1h d’activité physique par jour pendant que les autres n’avaient aucune contrainte particulière.

Les enfants du groupe d’exercice sont devenus plus attentifs. Ils pouvaient plus facilement passer d’une leçon de lecture à un exercice de mathématiques, sans perdre leur concentration.

Les enfants, en plein développement physique et mental, ont besoin également d’une alimentation sans carence. Protéines, vitamines et Oméga-3 doivent être présents dans le menu de tous les jours.

Le sport et les Oméga-3 sont bons pour les résultats scolaires !

Fêtes : les conseils des nutritionnistes

Les repas de fin d’année ne sont pas forcément mauvais pour votre santé

noel

À l’occasion des fêtes de fin d’année, l’Association Française des Diététiciens et Nutrition-nistes (AFDN) a publié un guide pour « redécouvrir le plaisir de l’équilibre et de la modération et mieux apprécier la qualité de chaque plat ».

 

Découvrez les 2 grands principes d’un repas équilibré

 

À notre grande surprise, il ne s’agit pas d’un régime restrictif mais plutôt d’une liste de conseils, pleins de bon sens et faciles à appliquer !

Ces 2 principes vous permettront de « réussir vos repas de fêtes sans agresser votre estomac » :

  • Evitez les excès dans les deux sens. Faites-vous plaisir mais ne mangez pas en excès. Il est donc inutile de se mettre au régime pendant les fêtes, cela peut d’ailleurs générer de la frustration.
  • Ecoutez votre corps. Apprenez à identifier les signaux d’alerte que vous envoie votre corps : sensation de satiété, goût saturé, estomac lourd, somnolence, entre autres.

Quelques conseils de spécialistes

Les nutritionnistes nous mettent en garde contre le grignotage excessif. Ils recommandent de manger des apéritifs pauvres en calories tels que des bâtonnets de crudités avec une sauce au fromage blanc.

Surtout évitez les feuilletés, les canapés salés et les cubes de fromage car ils ouvrent l’appétit au lieu de le calmer.

Pour votre santé cardiovasculaire privilégiez les poissons, les crustacés, les coquilles Saint-Jacques ou encore les escargots.

Comme la plupart des aliments marins, ils sont pauvres en cho-lestérolet une bonne source d’acides gras Oméga-3.

Parmi les viandes, préférez la dinde avec une salade comme accompagnement.

Les Oméga-3 équilibrent vos repas de fêtes ! 

Source : AFDN

 

10 raisons pour lesquelles vous avez toujours faim

Comprendre pourquoi vous êtes affamé peut vous aider à manger équilibré

article

Pourquoi a-t-on faim ? La faim est une sensation naturelle qui se produit quand le niveau de glycogène (sucre complexe) diminue dans notre foie, ce qui envoie un signal d’alerte à notre cerveau.

Cependant, ce mécanisme chan-ged’une personne à l’autre et peut être perturbé par plusieurs facteurs externes.

Vous mangez 3 repas par jour mais ressentez trop souvent une sensation de faim ? Ci-dessous une liste des 10 facteurs qui vous font manger de plus :

1) Manger trop vite

2) L’alcool en excès

3) La déshydratation

4)  Le manque de sommeil

5)  Le stress et l’anxiété

6)  L’absence de petit-déjeuner

7) Les sodas et autres aliments « light »

8)  Mâcher du chewing-gum

9) Manger trop d’aliments industriels

10) Passer trop de temps devant un écran (ordinateur, tablette ou Smartphone)

Pour vous aider à manger saine-ment, intégrez les Oméga-3 à votre alimentation ! Ils vont booster la sensation de satiété et diminuer les effets négatifs du stress.

Les Oméga-3 agissent comme un coupe-faim naturel !

Surimi, nuggets, croquettes… que mange-t-on vraiment ?

 

On fait le point sur les aliments dérivés du poisson et leurs qualités nutritionnelles !

Saviez-vous que seulement 2 produits à base de poisson sur 10 sont fabriqués à partir de filets de poisson ? L’association nationale de défense des consommateurs CLCV s’est penchée sur la ques-tion: elle a étudié les étiquettes de 70 produits dérivés de poisson (surimis, rillettes, croquettes, nuggets, soupes et plats pré-parés).

fourchette

Les résultats ? Pour la majorité des produits analysés, la teneur en poisson est inférieure à 30%. On découvre également que la plupart de ces produits sont fa-briqués à partir de « chair » ou de « pulpe de poisson ». C’est le cas dans 80% des produits examinés.

Que se cache-t-il derrière ces 2 termes ? Il s’agit d’un mélange de chutes de filetage, poissons dépourvus des morceaux nobles (filet, darne, baron) auxquelles les industriels ajoutent des arêtes et la peau. Le tout est mixé afin d’avoir un mélange homogène.

Pour faire le plein d’Oméga-3 préparez vous-même des rillettes ou des soupes à base de poissons frais. Vous ne disposez pas de temps pour cuisiner ? Préférez le poisson fumé ou prenez des compléments alimentaires à base d’huile de poisson.

Source : Association CLCV