Votre programme anti-cellulite

Dites adieu à la peau d’orange avant l’été !

Un déséquilibre intérieur

Comment se forme la cellulite ? Le stockage de graisses et la rétention d’eau sont les principaux coupables.

Ce que l’on voit à l’extérieur est donc le reflet d’un déséquilibre intérieur…

La cellulite est provoquée par un amas de cellules remplies de graisse (adipocytes) dont les capacités de stockage sont saturées. Cette couche de gras localisée sous la peau, bloque la circulation des liquides et l’élimination des toxines. La peau, comprimée par ce phénomène inflammatoire, adopte alors ce fameux aspect de peau d’orange.

Une alimentation trop riche favorise le stockage des graisses dans les adipocytes : ils peuvent grossir jusqu’à 50 fois par rapport à leur volume initial ! Sachez qu’il n’existe pas de recette miracle pour effacer la cellulite, mais avoir les bons réflexes peut prévenir ou limiter son apparition.

L’influence de l’hygiène de vie 

La sédentarité et une alimentation trop riche en mauvais gras ont tendance à aggraver la cellulite. En effet, le manque d’activité favorise le stockage des graisses et des toxines, ainsi que les problèmes circulatoires.

Les acides gras polyinsaturés comme les Oméga-3 aident au déstockage des adipocytes. Privilégiez les aliments riches en Oméga-3 comme la mâche, les fruits à coques, l’huile de noix et l’huile de poissons gras.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Aujourd’hui, c’est le premier jour du printemps !

Les allergies saisonnières sont de retour avec l’arrivée du beau temps

« Les allergies sont devenues la 4ème maladie mondiale selon le classement de l’OMS. 1 Français sur 4 est touché par une allergie, c’est-à-dire que la plupart d’entre nous sera concerné un jour directement ou indirectement par une allergie » notent les spécialistes du Syndicat Français des Allergologues (SYFAL).

Il y a quelque chose dans l’air… et c’est du pollen ! En effet, la dispersion du pollen par le vent reste le moyen le plus efficace, suivi de la dispersion via des insectes pollinisateurs. Inhalé en grandes quantités, le pollen peut s’avérer un puissant allergène pour certains.

Comme l’on peut voir dans l’illustration ci-contre, chaque espèce végétale produit du pollen à des moments précis. Cependant, lors de l’arrivée du printemps il y a un pic de production de pollen, associé à un plus grand risque d’allergies et de crises d’asthme.

De plus, la pollution aux particules fines peut également déclencher ou aggraver les réactions allergiques et l’asthme.

Alors, comment se préparer naturellement contre les allergies ? Prévenez dès maintenant les allergies avec les Oméga-3 ! On retrouve ces anti-inflammatoires naturels dans les poissons gras comme la truite, la sardine et le thon, ou encore dans les suppléments alimentaires.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : SYFAL

Asthme et pollen, quel est le lien ?

Le pollen des plantes est un élément indispensable à leur  reproduction, mais pour certains d’entre nous il s’avère un puissant allergène !

Les personnes allergiques et asthmatiques perçoivent le pollen comme étranger et potentiellement nocif. Un grain de pollen peut donc déclencher une réaction immunitaire excessive.

Un allergène est capable de provoquer une rhinite, un eczéma, une urticaire ou encore une crise d’asthme selon la sensibilité de chacun. L’incidence des crises d’asthme varie au cours de l’année, notamment en fonction de la pollution et surtout de la pollinisation.

Une maladie inflammatoire

Lors d’une crise d’asthme aiguë, le patient n’arrive plus à respirer à cause d’une forte inflammation des bronches. Aujourd’hui, les médecins disposent de traitements efficaces contre ces crises, comme les médicaments bronchodilatateurs et anti-inflammatoires.

Prévenez dès maintenant les allergies avec les Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Conseils aux parents d’un enfant asthmatique (Pédiatres de la Clinique Ste Anne de Strasbourg).

L’asthme, une maladie qui gagne du terrain

En France, le nombre d’asthmatiques ne cesse de croître depuis 30 ans

Que nous disent les scientifiques sur l’évolution de l’asthme ?

« Depuis les années 1980, on observe dans les pays développés une augmentation de sa fréquence accompagnée d’une « épidémie » de décès dans les pays occidentaux. Cette augmentation de prévalence concerne en particulier l’enfant. Fréquemment associées à l’asthme, les manifestations allergiques ont également augmenté ces dernières décennies. » nous renseignent les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Et qu’en est-il de la prévention ? Le sport et l’alimentation jouent un rôle important ! Les Oméga-3 permettent de réduire les symptômes. Au niveau cellulaire, une diminution d’Oméga-3 altère les membranes qui couvrent nos cellules et favorise l’intensité et la durée de la réponse inflammatoire (asthme, bronchite, rhinite allergique, dermatite et allergies alimentaires).

Les Oméga-3 pour mieux vivre l’asthme au quotidien

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

Des algues pour soigner l’acné ?

Les algues marines riches en acides gras sont efficaces pour lutter contre les bactéries qui sont à l’origine des boutons

Ces plantes aquatiques sont un moyen efficace pour se débarrasser de l’acné, affirment des scientifiques de l’Université de Stirling en Écosse.

Comment ? Les acides gras présents dans les algues ont des propriétés anti-bactériennes et anti-inflammatoires. Ainsi, ils évitent la prolifération des bactéries Propionibacterium acnes, responsables de l’apparition de lésions sur la peau (points noirs et boutons).

Ados et adultes concernés : saviez-vous que l’acné est l’affection de la peau la plus fréquente ? En effet, 4 adolescents sur 5 et 1 adulte sur 5 sont touchés par l’acné. Les boutons apparaissent donc dès l’adolescence et persistent parfois jusqu’à l’âge adulte.

Acides gras Oméga-3, vitamine C, oligoéléments… découvrez tous les aliments indispensables pour la santé de votre peau !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : A. Desbois, K. Lawlor. Antibacterial activity of long-chain polyunsaturated fatty acids against Propionibacterium acnes and Staphylococcus aureus. Marine drugs. 2013.

Asthme et sport : sont-ils compatibles ?

La plupart des asthmatiques considèrent que le sport leur est déconseillé

Stop aux idées reçues : les asthmatiques sont capables de faire du sport !

D’ailleurs, certains champions olympiques souffrent d’asthme, comme Mark Spitz le nageur américain aux 7 médailles d’or.

De plus, pratiquer régulièrement du sport augmente l’aptitude physique et diminue l’essoufflement.

L’asthme juvénile

Et les enfants ? C’est pareil, à condition de suivre régulièrement les traitements prescrits par le médecin. « L’asthme n’est en aucun cas une maladie handicapante. L’enfant asthmatique doit mener une vie scolaire, sociale et sportive comme n’importe lequel de ses camarades ! » affirme le Groupement des Pédiatres Strasbourgeois.

Une maladie inflammatoire

Lors d’une crise aiguë, le patient n’arrive plus à respirer à cause d’une forte inflammation des bronches. Aujourd’hui, les médecins disposent de traitements efficaces contre ces crises comme les médicaments bronchodilatateurs et anti-inflammatoires. Comme le sport, l’alimentation joue un rôle important dans la prévention des crises d’asthme. Les Oméga-3 et la vitamine E sont à privilégier pour réduire les symptômes.

Les Oméga-3 pour mieux vivre l’asthme au quotidien !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Site des pédiatres de la Clinique Ste Anne

L’hépatite est une inflammation du foie

L’OMS organise le 28 Juillet la Journée mondiale contre l’hépatite

« C’est ça l’hépatite. Comprenez-la. Combattez-la. » C’est sur ce thème que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) organise cette journée de sensibilisation.

L’hépatite est une inflammation du foie, le plus souvent causée par une infection virale.

L’ABC de l’hépatite : 1,4 million de cas d’hépatite A sont enregistrés chaque année, 2 milliards de personnes sont infectées par l’hépatite B dans le monde et 150 millions souffrent d’infection chronique due au virus de l’hépatite C.

Une étude menée chez la souris démontre qu’une supplémentation alimentaire en    Oméga-3 diminue les lésions hépatiques. Comment ? La consommation d’Oméga-3 diminue la production de cytokines, substances clés dans la réponse inflammatoire au niveau du foie.

Les Oméga-3 sont essentiels contre l’inflammation !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ! 

Source : OMS / Schmöcker et. al. Oméga-3 fatty acids alleviate chemically induced acute hepatitis by suppression of cytokines. Hepatology. 2007.

L’astuce santé de la semaine

Comment soulager les piqûres d’insectes ?

La saison des moustiques a commencé !

Comment prévenir les piqûres ?

Adoptez des mesures simples ! Votre première ligne de défense : des vêtements longs et légers. Appliquez aussi des répulsifs cutanés, ils contiennent des substances qui éloignent les insectes sans les tuer. À utiliser directement sur les parties découvertes de votre corps.

Savez-vous pourquoi les piqûres de moustiques démangent ?

Lors de la piqûre, la femelle moustique prélève du sang et injecte également sa salive, contenant des anticoagulants qui empêchent le sang de se solidifier.

Notre corps perçoit ces anticoagulants comme dangereux et déclenche un mécanisme de  défense. Il active des cellules sous la peau qui libèrent de l’histamine, responsable de l’inflammation et de la sensation de démangeaison !

Découvrez : le régime anti-inflammatoire riche en Oméga-3 

Pour en savoir plus : pourquoi j’attire toujours les moustiques ?

En matière de santé, on en apprend tous les jours ! C’est pourquoi on vous propose chaque vendredi une astuce pour faire le plein d’Oméga-3 ! 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Vigilance moustiques

Les maladies de l’été

Conjonctivites et mycoses : le risque d’infections augmente pendant la période estivale !

Ne laissez pas les dangers de l’été gâcher vos vacances !

Nos ennemis microscopiques sont les virus responsables des conjonctivites, ainsi que les champignons qui sont à l’origine des mycoses.

Conjonctivite, évitez la contagion ! La conjonctivite est une inflammation de la membrane (conjonctive) qui couvre la face interne des nos paupières. Les coupables ? Des virus qui peuvent se transmettre par l’eau ou par l’intermédiaire d’objets contaminés, comme le linge et les serviettes. À la piscine, vos enfants sont particulièrement sensibles à cette infection, protégez donc leurs yeux avec des lunettes de natation. Toutefois, les adultes ne sont pas épargnés ! Les porteurs de lentilles multiplient par 2 leur risque de conjonctivite.

Dites stop aux mycoses ! Peau, ongles, cuir chevelu et muqueuses sont les cibles de choix des champignons. Les mycoses prolifèrent en été : dans les salles de sport, piscines ou saunas, la contagion se fait par contact direct avec des surfaces porteuses de champignons. Après la piscine ou la plage, prenez une douche à l’aide d’un savon à pH neutre qui limite la prolifération des champignons. Saviez-vous que les mycoses suivent généralement une diminution des défenses naturelles ? Faites donc plus attention à votre alimentation !

Boostez votre système immunitaire avec des Oméga-3 d’origine marine, ils vous aident à lutter efficacement contre l’inflammation !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Programme Santé du Canada

Psoriasis : un système immunitaire « hyperactif » ?

Les Oméga-3 contribuent à lutter contre l’inflammation et améliorent l’aspect naturel de la peau

Le psoriasis est un handicap méconnu qui affecte plus de 2 millions de Français. « Maladie de peau chronique et visible, le psoriasis est un handicap sous-estimé. Souvent associé à d’autres maladies et à l’origine de discriminations, il pèse sur la vie sociale et professionnelle des patients » nous explique l’Association pour la lutte contre le psoriasis.

De nombreuses idées reçues circulent sur le psoriasis : contagion, allergie, manque d’hygiène…

Mais quelle est l’explication médicale ? Il s’agit d’une  « hyperactivité » du système immunitaire qui attaque l’organisme en créant des inflammations sur la peau.

Halte aux idées reçues ! Le psoriasis est une maladie non contagieuse qui provoque une inflammation de la peau, visible sous la forme de plaques rouges souvent irritantes et qui ne provient pas d’une mauvaise hygiène corporelle.

Même si le psoriasis est incurable, il est possible de diminuer l’étendue des lésions et d’améliorer la vie des patients grâce à des traitements adaptés. L’huile de poisson riche en Oméga-3 contribue à lutter contre l’inflammation et améliore l’aspect de la peau. Ces acides gras sont reconnus pour leur rôle cellulaire qui permet de maintenir l’élasticité et la souplesse de la peau.

On ne peut pas guérir du psoriasis, mais on peut le soigner avec les Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Association pour la lutte contre le psoriasis