Quels sont les atouts des aliments verts ?

Découvrez les 3 légumes verts les plus riches en Oméga-3 ?

Les légumes verts ne sont pas les plus populaires, surtout parmi les enfants. Pour vous donner envie de les intégrer au menu, on vous propose de découvrir leurs atouts santé !

photo

 

Richard Béliveau, chercheur cana-dienen cancérologie et auteur du livre Les aliments contre le cancer, souligne que « les légumes verts favorisent le maintien de notre capital santé».

Pourquoi ? Les légumes verts sont une excellente source d’acide foli-que, appelé aussi vitamine B9. Cette substance est essentielle pour notre cerveau. D’ailleurs, pendant la grossesse elle « joue un rôle important dans le bon développement du système nerveux de l’embryon et intervient notamment dans la fermeture du tube neural » selon les nutritionnistes du programme national MangerBouger.

Saviez-vous que certains légumes verts sont riches en acides gras Oméga-3 et donc bons pour notre système cardiovasculaire ?

 

Ci-dessous notre « top 3 » des aliments verts les plus riches en Oméga-3 :

  • 1) La mâche
  • 2) Les épinards
  • 3) Le cresson

Pour manger équilibré, il suffit d’avoir la main verte… en cuisine !

Source : R. Béliveau. Les aliments contre le cancer / MangerBouger

Pourquoi les adolescents n’écoutent pas leurs parents ?

 Certaines zones du cerveau adolescent arrêtent de fonctionner à la réception de critiques

enfantUne étude américaine, menée chez 32 adolescents d’environ 14 ans, nous explique l’origine de l’éternel conflit entre parents et adolescents. Selon des chercheurs en neurosciences, le cerveau des adolescents ne prend pas en compte le point de vue de leur mère lorsqu’il entend des reproches. Pendant l’expérience, les adolescents ont écouté des enregistrements de 30 secondes de leur propre mère en train de les critiquer et ont passé un scanner du cerveau.

Le résultat ? Trois régions spécifiques du cerveau étaient bloquées : celles chargées du traitement des émotions négatives, du contrôle émotionnel et de l’empathie. Ainsi, il convient d’instaurer un dialogue dès le début de la conversation avec un adolescent afin d’avoir toute son attention. Nos conseils pour surmonter la crise d’adolescence : une communication sans critique, des activités sportives en plein air et une alimentation riche en Oméga-3.

Moins de critiques et plus d’Oméga-3 pour les adolescents ! 

Le sport booste le cerveau des enfants

 

Pratiquer une activité physique après l’école accélère le développement des capacités intellectuelles chez l’enfant

filleL’étude américaine FITKids a démontré que la pratique d’une activité sportive régulière contribue à améliorer les résultats scolaires des enfants de 7 à 9 ans.

Les chercheurs ont suivi 220 enfants pendant 9 mois. La moitié d’entre eux devait pratiquer au moins 1h d’activité physique par jour pendant que les autres n’avaient aucune contrainte particulière.

Les enfants du groupe d’exercice sont devenus plus attentifs. Ils pouvaient plus facilement passer d’une leçon de lecture à un exercice de mathématiques, sans perdre leur concentration.

Les enfants, en plein développement physique et mental, ont besoin également d’une alimentation sans carence. Protéines, vitamines et Oméga-3 doivent être présents dans le menu de tous les jours.

Le sport et les Oméga-3 sont bons pour les résultats scolaires !

Dépression : une maladie qui touche tous les âges

1 personne sur 5 a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie

La dépression est une maladie qui touche tous les âges, depuis l’enfance jusque très tard dans la vie.

Le diagnostic de la dépression répond à 9 critères très précis fixés par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Association Américaine de Psychiatrie.

Les 9 symptômes caractéristiques d’une personne dépressive sont :

  1. une tristesse quasi-permanente, avec parfois des pleurs
  2. une perte d’intérêt et du plaisir à l’égard des activités quotidiennes
  3. un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif ou inapproprié
  4. des idées de mort ou de suicide récurrentes, le sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue
  5. un ralentissement psychomoteur
  6. une fatigue, souvent dès le matin
  7. une perte d’appétit, souvent associée à une perte de poids
  8. des troubles du sommeil avec en particulier des insomnies matinales
  9. des difficultés attentionnelles, de concentration et de mémorisation

Alors que la perte d’appétit et le manque d’énergie mènent à la dénutrition ; la dénutrition est elle-même source de complications et augmente le risque de dépression. Il s’agit donc d’un cercle vicieux… qu’il faut rompre avec une bonne alimentation.

Des Oméga-3 pour lutter contre la dépression !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

Notre cerveau est « gourmand » !

Découvrez la nutrition cérébrale : l’alimentation qui booste l’intelligence, l’apprentissage, la mémoire et la concentration

Man Having BreakfastEst-il possible de « nourrir » nos capacités intellectuelles ?

Certainement ! Notre cerveau a besoin d’énergie et de nutriments spécifiques pour bien fonctionner. De plus, un cerveau en bonne santé aide à lutter contre le surpoids car il régule l’appétit et préserve ainsi un équilibre entre nos besoins et nos dépenses énergétiques.

Bien que le cerveau d’un adulte moyen pèse 1,4 kg (soit seulement 2% du poids corporel) il consomme environ 20% de l’énergie totale issue de notre métabolisme.

Comparé aux autres organes, le cerveau est gourmand : il utilise à lui seul environ 120 g de sucres par jour… Ce qui représente la moitié de nos besoins en glucides journaliers.

Cependant notre cerveau n’est pas capable de stocker les glucides… C’est pourquoi, les sucres lents sont indispensables pour lui fournir cette énergie graduellement.

Les céréales et féculents libèrent progressivement les glucides dans le sang, fournissant ainsi un apport constant d’énergie pour le bon fonctionnement du cerveau. Ces céréales complexes sont préférables aux sucres simples (ou d’absorption rapide) comme les sodas et les sucreries.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Découvrez la cartographie de notre matière grise !

Menschliches Gehirn - anatomisches ModellComment fonctionne notre cerveau ?

« Le cerveau apparaît comme une sorte de tour de contrôle, qui reçoit des influx nerveux et qui commande en retour les mouvements corporels volontaires (comme courir ou lever le bras), ainsi que certains mouvements involontaires (par exemple la respiration, la température corporelle ou les battements de notre cœur) » explique la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC).

Le cerveau, siège de nos facultés intellectuelles, présente une anatomie fonctionnelle. C’est-à-dire que certaines zones sont en charge d’activités spécifiques. Ainsi, les neuroscientifiques ont pu tracer une cartographie des lobes cérébraux et leurs rôles (cf. image ci-contre).

1 cerveau, 2 hémisphères et 4 lobes

Divisé en 2 hémisphères, notre cerveau reçoit toutes les informations sensorielles et contrôle nos mouvements. Chaque région cérébrale a une fonction particulière :

  • Le lobe frontal (jaune) : parole et langage, raisonnement, mémoire, prise de décision, personnalité, jugement, mouvements.
  • Le lobe pariétal (bleu) : lecture, repérage dans l’espace, sensibilité.
  • Le lobe occipital (vert) : vision.
  • Le lobe temporal (rouge) : langage, mémoire, émotions.

Source : Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC)

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Ces aliments qui musclent le cerveau

Enfants et adultes ont besoin de ces 5 nutriments pour le bon fonctionnement du cerveau :

  1. raw salmonLes Oméga-3 issus des poissons gras sont essentiels au fonctionnement de nos neurones et jouent un rôle sur la mémoire. D’ailleurs, les Oméga-3 DHA ont déjà démontré leur capacité à protéger les cellules nerveuses et à diminuer le risque d’Alzheimer.
  2. Les glucides, de préférence complets. Céréales, lentilles, haricots, pâtes, pommes de terre et patates douces sont les carburants de notre cerveau.
  3. Les antioxydants des fruits et légumes colorés. Ils s’attaquent aux radicaux libres (déchets de notre métabolisme) et luttent ainsi contre le vieillissement précoce des cellules neuronales.
  4. Le fer présent dans les fruits de mer, les abats, le soja et les épinards. Il transporte l’oxygène jusqu’au cerveau et favorise ainsi une bonne mémorisation et une bonne concentration.
  5. Les vitamines du complexe B combattent les symptômes causés par un excès de stress et préviennent contre le surmenage et la dépression. Les produits laitiers, les grains entiers et les bananes sont d’excellentes sources de vitamines B.

Les Oméga-3 sont bons pour la mémoire et la concentration !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ! 

Journée Mondiale contre la maladie de Parkinson

Affection chronique due à un manque de dopamine dans le cerveau, la maladie de Parkinson affecte surtout le contrôle des mouvements

La maladie de Parkinson, la 2ème maladie neuro-dégénérative plus fréquente après l’Alzheimer, « touche une structure de quelques millimètres située à la base du cerveau, composée de neurones qui disparaissent progressivement » explique l’Association France Parkinson.

Elle se caractérise par une production insuffisante de dopamine, substance indispensable au contrôle des mouvements du corps.

Malgré les efforts de la recherche, il n’existe pas à l’heure actuelle de traitement curatif de la maladie. Les traitements disponibles permettent uniquement d’atténuer les symptômes moteurs.

Les Oméga-3 DHA jouent un rôle très important sur le système nerveux, car ils font partie de la structure des membranes neuronales.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : www.franceparkinson.fr

Nos astuces anti-blues de l’hiver !

Saviez-vous que le lundi 20 janvier est considéré comme le jour le plus déprimant de l’année ?

Surnommé « blue monday » par les anglophones, le 3ème lundi de janvier serait le jour le plus triste de l’année 2014.

Pourquoi ? Ce jour serait le point de convergence de plusieurs éléments négatifs : le mauvais temps, le manque de luminosité, la reprise du travail, la période d’après-fêtes et les dépenses de Noël.

Selon FirstCare, une société de conseil pour lutter contre l’absentéisme, le pic des absen-ces au travail coïncide avec ce fameux lundi.

Alors, comment surmonter ce triste cap du 20 janvier ? Quelques gestes au quotidien suffisent pour prévenir la déprime ! Voici les 3 règles d’or pour garder le sourire :

  • Bougez ! Les bienfaits du sport pour le moral sont nombreux. Pendant et après l’activité physique notre cerveau libère davantage d’endorphines. Ces hormones ont un effet euphorisant et relaxant.
  • Mangez santé ! Les carences alimentaires accompagnent souvent la déprime. Le manque de magnésium et d’Oméga-3 entraîne fatigue, irritabilité et anxiété. Un régime équilibré permet de garder le moral. Alors, n’oubliez pas de consommer fruits et légumes frais, poissons gras (thon, sardine, maquereau) et fruits à coques.
  • Reposez-vous bien ! Rechargez vos batteries avec des nuits plus longues. Couchez vous 30 minutes plus tôt pendant 1 semaine et vous verrez les bénéfices sur votre humeur et sur votre peau.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : FirstCare

 

L’ABC des AVC

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la 3ème cause de décès en France et correspond à l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau.

« En France, on dénombre chaque année plus de 130 000 accidents vasculaires cérébraux, soit 1 toutes les 4 minutes ! » nous font savoir les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

La survenue soudaine des symptômes est caractéristique des AVC. Afin d’intervenir le plus rapidement possible, il est important de savoir reconnaître les 3 principaux signes d’un AVC :

  • une déformation de la bouche
  • une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe
  • des troubles de la parole

Mais quels sont les facteurs de risque ? L’hypertension artérielle, le tabagisme, l’obésité, l’alimentation trop riche et le  manque d’activité physique sont les grands coupables.

Saviez-vous que l’alimentation méditerranéenne diminue de 30% le risque d’AVC ? En effet, ce régime traditionnel riche en Oméga-3 et antioxydants protège notre cœur.

Adoptez le régime méditerranéen pour manger le cœur léger !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm