Quels sont les atouts des aliments verts ?

Découvrez les 3 légumes verts les plus riches en Oméga-3 ?

Les légumes verts ne sont pas les plus populaires, surtout parmi les enfants. Pour vous donner envie de les intégrer au menu, on vous propose de découvrir leurs atouts santé !

photo

 

Richard Béliveau, chercheur cana-dienen cancérologie et auteur du livre Les aliments contre le cancer, souligne que « les légumes verts favorisent le maintien de notre capital santé».

Pourquoi ? Les légumes verts sont une excellente source d’acide foli-que, appelé aussi vitamine B9. Cette substance est essentielle pour notre cerveau. D’ailleurs, pendant la grossesse elle « joue un rôle important dans le bon développement du système nerveux de l’embryon et intervient notamment dans la fermeture du tube neural » selon les nutritionnistes du programme national MangerBouger.

Saviez-vous que certains légumes verts sont riches en acides gras Oméga-3 et donc bons pour notre système cardiovasculaire ?

 

Ci-dessous notre « top 3 » des aliments verts les plus riches en Oméga-3 :

  • 1) La mâche
  • 2) Les épinards
  • 3) Le cresson

Pour manger équilibré, il suffit d’avoir la main verte… en cuisine !

Source : R. Béliveau. Les aliments contre le cancer / MangerBouger

La Saint-Valentin n’est pas seulement la fête des amoureux !

Rendez-vous ce 14 février : journée mondiale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales

« En France, de 6500 à 8000 enfants naissent chaque année avec une malformation du cœur », nous informe l’Association Nationale des Cardiaques Congénitaux (ANCC).

Une journée consacrée aux maladies cardiaques le 14 février ?

Oui, mais pas n’importe lesquelles… Il s’agit des maladies qualifiées de « congénitales », c’est-à-dire qu’elles surviennent au moment de la formation du cœur lors de la grossesse.

Ces malformations peuvent être plus ou moins invalidantes, mais constituent dans tous les cas un handicap durable pour les personnes atteintes.

Les Oméga-3 DHA aident à protéger le cœur et les vaisseaux sanguins !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Association Nationale des Cardiaques Congénitaux

Décryptage : bon et mauvais cholestérol

On fait le point sur cette fameuse molécule qui agit sur notre santé cardiovasculaire

Saviez-vous que le cholestérol est la substance grasse la plus abondante du règne animal ? En effet, il est présent en grande quantité dans notre corps car il joue un rôle important dans notre métabolisme ! Notamment en tant que précurseur de certaines hormones, comme les oestrogènes, la testostérone et le cortisol.

De plus, le cholestérol fait partie de la structure de nos membranes cellulaires où il module leurs propriétés (rigidité et perméabilité). Cependant il existe une corrélation entre le taux de cholestérol sanguin et les accidents cardiovasculaires… Quel est le lien ?

LDL vs HDL

Trouvez les différences, entre le bon (HDL) et le mauvais (LDL) ! Quand le cholestérol voyage dans le sang, il est toujours accompagné. Pourquoi ? Car il ne peut pas se déplacer tout seul à cause de son caractère hydrophobe. Il a donc besoin de chaperons : associé à des protéines et des triglycérides, le cholestérol forme 2 types de sphères : le HDL (dense et plus petit) et le LDL (grand et plus léger).

Soyons clairs sur le mot « cholestérol » : il désigne une molécule unique. Ainsi, les termes de « bon » et « mauvais » cholestérol font référence aux 2 transporteurs du cholestérol dans le sang (HDL et LDL).

Les lipoprotéines HDL récupèrent le cholestérol dans les organes qui en ont trop et le dirigent jusqu’au foie pour être éliminé. Le HDL, surnommé le bon cholestérol, permet donc de nettoyer nos artères et de réduire notre risque cardiovasculaire.

Les lipoprotéines LDL sont fabriquées dans le foie et transportées vers nos cellules. Ce sont les responsables des dépôts de cholestérol sur les parois de nos artères. On parle dans ce cas de mauvais cholestérol.

9 millions de Français concernés 

Aujourd’hui, 9 millions de Français ont un taux de cholestérol élevé et 5 millions d’entre nous prennent des statines. Ces médicaments sont prescrits aux personnes qui présentent un taux sanguin élevé de cholestérol et qui risquent de développer une maladie cardiovasculaire (infarctus, AVC). Elles diminuent notamment le taux de LDL-cholestérol.

« Les maladies cardiovasculaires causent en France, environ 400 décès par jour. » rappelle Claude Le Feuvre, Président de la Fédération Française de Cardiologie. Même si l’avis des cardiologues et de la communauté scientifique est partagé au sujet de la prévention cardiovasculaire, ils préconisent tous une alimentation saine et équilibrée.

Mais qu’en est-il des bonnes graisses ? 

Les Oméga-3 DHA, présents de façon naturelle dans les poissons gras, diminuent les risques de maladies du cœur car ils aident à retrouver un équilibre entre le « bon » et le « mauvais » gras dans le cadre d’un mode de vie sain.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Fédération Française de Cardiologie

La 1ère greffe du cœur a eu lieu il y a 46 ans !

Chaque 3 décembre se célèbre l’anniversaire de la première transplantation cardiaque

Depuis le 3 décembre 1967 plus de 100 000 personnes ont reçu une transplantation cardiaque.

Pendant 9h, le chirurgien Christian Barnard et son équipe ont réalisé cette opération qui a marqué l’histoire de la médecine.

Le patient âgé seulement de 55 ans, avait souffert 3 infarctus et son cœur était gravement endommagé.

Aujourd’hui, les maladies cardiovasculaires sont la 1ère cause de mortalité dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) souligne le rôle central de prévention : « Il est possible de prévenir la plupart de ces maladies en s’attaquant aux facteurs de risque tels que le tabagisme, la mauvaise alimentation et l’obésité ».

Pour manger le cœur léger, intégrez les Oméga-3 à votre alimentation !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le ! 

Source : OMS

L’ABC des AVC

L’accident vasculaire cérébral (AVC) est la 3ème cause de décès en France et correspond à l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau.

« En France, on dénombre chaque année plus de 130 000 accidents vasculaires cérébraux, soit 1 toutes les 4 minutes ! » nous font savoir les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

La survenue soudaine des symptômes est caractéristique des AVC. Afin d’intervenir le plus rapidement possible, il est important de savoir reconnaître les 3 principaux signes d’un AVC :

  • une déformation de la bouche
  • une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe
  • des troubles de la parole

Mais quels sont les facteurs de risque ? L’hypertension artérielle, le tabagisme, l’obésité, l’alimentation trop riche et le  manque d’activité physique sont les grands coupables.

Saviez-vous que l’alimentation méditerranéenne diminue de 30% le risque d’AVC ? En effet, ce régime traditionnel riche en Oméga-3 et antioxydants protège notre cœur.

Adoptez le régime méditerranéen pour manger le cœur léger !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

Mauvaise circulation ?

En plus de l’oxygène, la circulation sanguine permet de distribuer à tous nos organes l’énergie et les nutriments dont ils ont besoin

« Le sang circule à l’intérieur d’un réseau constitué de 100 000 kilomètres de « canalisations », aux calibres parfaitement adaptés à leurs fonctions » nous éclaire la Fédération Française de Cardiologie.

Quand nos artères sont malades…

L’athérosclérose est une maladie qui touche les vaisseaux sanguins et conduit à la formation progressive de dépôts de graisse qui bloquent le passage du sang (appelés athéromes). Ces lésions sont à la base de plusieurs troubles cardiovasculaires. C’est pourquoi on devrait diminuer notre consommation de cholestérol et privilégier les graisses insaturées comme les Oméga-3.

Pensez aux Oméga-3 pour améliorer votre circulation !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm / Fédération Française de Cardiologie

On fait monter la pression !

Sans signes particuliers, l’hypertension évolue généralement en silence

Notre organisme contient 5 L de sang ! Mais comment circule-t-il dans notre corps ?

Le sang a besoin d’une force pour être transporté à travers les artères et vaisseaux : c’est le rôle de la pression artérielle.

La tension est donc indispensable à la vie ! C’est l’excès qui est dangereux pour notre santé…

« L’hypertension c’est la plus fréquente des affections cardio-vasculaires : on estime sa prévalence à environ 20% des adultes. Le pourcentage atteint 40% à 65 ans et 90% à 85 ans » soulignent les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). À long terme, une tension élevée endommage certains organes, notamment notre cœur. L’hypertension artérielle augmente le risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral (AVC).

Les Oméga-3 font partie des bonnes graisses car ils améliorent l’élasticité des artères et favorisent la circulation sanguine à cause de leur effet anticoagulant.

Votre cœur est sous pression ? Pensez aux Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

Rendez-vous avec le cœur !

La journée mondiale du cœur se déroule le 29 septembre

Au cœur de cette journée de sensibilisation : notre tension artérielle.

Savez-vous que 1 adulte sur 3 souffre d’hypertension ? Inquiétant lorsqu’on sait qu’il s’agit d’un facteur principal d’insuffisance cardiaque…

On définit l’hypertension par une valeur supérieure à 140/90 mmHg. Les 2 mesures représentent la pression maximale au moment de la contraction du cœur (systole) et la pression minimale au moment du relâchement du cœur (diastole).

Comment diminuer notre tension artérielle ? L’Organisation Mondiale de la Santé préconise 5 mesures :

  • réduire la consommation de sel
  • pratiquer du sport
  • éviter l’usage nocif de l’alcool
  • se faire mesurer la tension par un médecin
  • éviter les graisses saturées.

Privilégiez les « bons » gras comme les Oméga-3, car ils ont un effet hypotenseur et diminuent le risque cardiovasculaire.

Sous tension ? Prenez des Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

L’astuce santé de la semaine

Remplacer le sel par de la sauce soja !

L’excès de sel nuit gravement à votre santé cardiovasculaire !

Trop de sel dans nos assiettes : les Français consomment chaque jour 12g de sel, soit 2 fois plus que le maximum recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Quels sont les dangers d’une alimentation trop salée ? L’excès de sel multiplie par 4 les risques d’hypertension et de crise cardiaque.

Un plat sans sel n’est pas forcément fade et sans saveur : remplacer le sel  par la sauce soja vous permet de réduire de 30 à 50% l’apport de sodium sans compromettre le goût de vos plats.

La sauce soja est un révélateur du goût salé ! Elle augmente la perception de la saveur salée ce qui permet de diminuer la quantité de sel. Née en Chine il y a 2 500 ans, la sauce soja est issue de la fermentation des haricots de soja, riches en Oméga-3 ALA. 

Comment l’utiliser ? On l’incorpore dans une marinade de poulet ou de poisson, dans les soupes et le riz. La sauce soja est idéale pour assaisonner vos salades et pour relever des légumes cuits à la vapeur.

On a testé, on a aimé : recette de thon à la sauce soja et aux graines de sésame

Découvrez : l’huile de soja, reminéralisante et antioxydante !

En matière de santé, on en apprend tous les jours ! C’est pourquoi on vous propose chaque vendredi une astuce pour faire le plein d’Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Gagner 2 années de vie grâce aux Oméga-3 !

Longévité : le secret est dans l’assiette…

Notre fascination pour la vie éternelle remonte à la Grèce antique comme le témoigne le mythe de la fontaine de jouvence.

Aujourd’hui, les scientifiques sont toujours à la recherche de l’élixir de longue vie… et ils ont peut-être trouvé une piste intéressante !

Selon une récente étude publiée dans le journal Annals of Internal Medicine, les personnes de plus de 65 ans qui présentent un taux sanguin élevé d’Oméga-3 prolongent leur espérance de vie de 2,2 ans !

Les chercheurs ont suivi environ 2 700 personnes dans le cadre d’une étude à grande échelle sur la santé cardiovasculaire. La conclusion : une alimentation riche en acides gras essentiels contenus dans certains poissons permettrait de réduire le risque total de mortalité de 27% et de 35% celui lié aux maladies du cœur.

Quels poissons consommer pour vivre plus longtemps ? Les poissons gras (sources d’Oméga-3) comme le saumon, le maquereau, la sardine et le thon.

Seniors ou juniors, profitez des effets bénéfiques des Oméga-3 !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : D. Mozaffarian et. al. Plasma phospholipid long-chain ω-3 fatty acids and total and cause-specific mortality in older adults: a cohort study. Annals of internal medicine. 2013.