Quels sont les atouts des aliments verts ?

Découvrez les 3 légumes verts les plus riches en Oméga-3 ?

Les légumes verts ne sont pas les plus populaires, surtout parmi les enfants. Pour vous donner envie de les intégrer au menu, on vous propose de découvrir leurs atouts santé !

photo

 

Richard Béliveau, chercheur cana-dienen cancérologie et auteur du livre Les aliments contre le cancer, souligne que « les légumes verts favorisent le maintien de notre capital santé».

Pourquoi ? Les légumes verts sont une excellente source d’acide foli-que, appelé aussi vitamine B9. Cette substance est essentielle pour notre cerveau. D’ailleurs, pendant la grossesse elle « joue un rôle important dans le bon développement du système nerveux de l’embryon et intervient notamment dans la fermeture du tube neural » selon les nutritionnistes du programme national MangerBouger.

Saviez-vous que certains légumes verts sont riches en acides gras Oméga-3 et donc bons pour notre système cardiovasculaire ?

 

Ci-dessous notre « top 3 » des aliments verts les plus riches en Oméga-3 :

  • 1) La mâche
  • 2) Les épinards
  • 3) Le cresson

Pour manger équilibré, il suffit d’avoir la main verte… en cuisine !

Source : R. Béliveau. Les aliments contre le cancer / MangerBouger

Sommeil d’hiver

Manque de luminosité, nuits plus longues, chute de température… Avons-nous besoin d’hiberner ?

homDifficultés à se lever le matin, fatigue pendant la journée… Quand la température et la lumière diminuent, il peut nous arriver de fonctionner « au ralenti ».

L’importance du sommeil

« Le sommeil est indispensable au développement et à la matu-ritécérébrale » affirment les chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). En effet, le sommeil assure la production de l’hormone de croissance chez les

enfants et des hormones de l’appétit et du stress chez les adultes. En outre, « il contribue à l’apprentissage et à la gestion des émotions » soulignent les spécialistes de l’Inserm.

Hiberner ou pas hiberner ?

Pendant l’hibernation, certains animaux (marmottes, tortues) ra-lentissentleur métabolisme et diminuent la température de leurs corps. Cet état dure plu-sieurssemaines, ce qui permet aux animaux de conserver leur énergie pendant l’hiver.

Pour nous l’hibernation peut s’avérer un peu extrême, mais nous avons quand même besoin de dormir davantage en hiver.

L’effet de la luminosité

Comment expliquer cette baisse d’énergie hivernale ? Sur le banc des accusés : le manque de lu-mière. En hiver, le temps de lu-minositéest beaucoup plus court qu’en été ce qui affecte considérablement nos rythmes biologiques internes.

Ainsi, il est important d’écouter son corps, de faire des nuits plus longues et de ne pas lutter con-trele sommeil le soir. Manger de façon équilibrée aide aussi à re-trouverde l’énergie. Il faut sur-toutéviter les carences en Oméga-3 et en vitamine C, car ces 2 nutriments contribuent à lutter contre la fatigue.

Attention aux déprimes saisonnières

Mais si le besoin de dormir ou de rester inactif s’accompagne d’une tristesse permanente, il peut s’agir de dépression hiver-nale. Dans ce cas n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Les tablettes perturbent le sommeil des enfants

Les enfants qui utilisent des tablettes ou des smartphones pendant la nuit dorment 21 minutes moins que la moyenne

Des chercheurs américains ont démontré que les enfants qui ont accès à des tablettes ou des smartphones dans leur chambre ont des nuits plus courtes. L’étude publiée dans la revue scientifique Pediatrics a été menée sur plus de 2 000 collégiens âgés de 10 à 13 ans.

enfants

Mais quel est l’effet des écrans (tablettes, smartphones, télévision) sur le sommeil ? Selon les auteurs de l’étude, la lumière émise par ces appareils aurait un impact négatif sur la mélatonine, l’hormone du sommeil. Une alimentation trop riche en sucres peut également perturber le sommeil. Préférez des aliments riches en acides gras Oméga-3 qui vont favoriser l’endormissent.

Le sommeil des enfants et des adolescents est particulièrement important car c’est pendant le sommeil profond qu’ils produisent les plus grandes quantités d’hormone de croissance.

Les tablettes n’ont pas leur place dans le lit des enfants !

 

Superaliments : les pommes

pommes

La pomme est un fruit peu calorique (environ 70 Cal), riche en eau (80 %  du volume) et en fibres. Ces caractéristiques font de la pomme un excellent aliment détox, idéal en ce début d’année ! Pourquoi dit-on que la pomme est un fruit coupe-faim ? Parce que la pectine, une fibre végétale présente dans la pomme, gonfle lors de la digestion, ce qui augmente la sensation de satiété.

Rouges, vertes, jaunes… Vous trouverez plusieurs variétés de pommes au supermarché. Nos préférées sont : les pommes Rouges à consommer entières, les vertes Granny Smith pour relever vos salades et la Royal Gala, idéale pour préparer des tartes.

La transformation de la pomme diminue son contenu en flavonoïdes, des puissants antioxydants.

En effet, le jus de pomme contiendrait moins de 10 % du pouvoir antioxydant du fruit frais.

 

5 légumes détox du mois de janvier

Quels légumes incorporer à votre menu d’après fêtes ?

Les excès du mois de décembre ont un effet négatif sur notre peau (boutons, allergies), notre vitalité (fatigue, maux de tête) et notre digestion (ballonnements, constipation).

Afin d’éliminer naturellement les toxines accumulées, il faut boire  1 L d’eau par jour et manger des légumes détox comme :

femme1) Les artichauts. Grâce à leur forte teneur en antioxydants et en potassium, ils favorisent la production et l’élimination de l’urée et les toxines de l’organisme.

2) Les betteraves. Ces racines sont riches en vitamine A et en béta-nine, 2 substances qui aident à la digestion.

3) Les avocats. Riches en  Oméga-3, ils luttent contre les radicaux libres et ont un effet anti-inflammatoire. Ainsi, ils soulagent la peau et prévien-nentles allergies.

4) Les carottes. Sources de bêta-carotène, elles ont un effet anti-fatigue. De plus, les carottes aident au bon fonctionnement des reins et permettent d’éliminer plus facilement les toxines.

5) Les poireaux. Riches en fibres végétales, ils régulent le transit intestinal et agissent contre les ballonnements.

Commencez l’année du bon pied grâce aux aliments détox!

 

L’ananas – Superaliments – pour vous aider à digérer les lendemains de fête

Ce fruit tropical est disponible toute l’année dans les supermarchés.

Mais c’est pendant l’hiver qu’il est plus gouteux car cela correspond à la pé-riodeestivale dans les pays pro-ducteurs. Comme beaucoup de fruits exotiques, l’ananas supporte mal les températures inférieures à 8°C. Alors, éviananastez de le placer au réfrigérateur.

L’ananas est un des rares fruits riche en manganèse, un oligo-élément qui aide à maintenir en bonne santé notre système immunitaire. Malgré son goût très sucré, l’ananas est peu calo-rique. Son apport est d’environ 50 Cal pour une portion de 100g.

A consommer pendant les fêtes, surtout après les repas lourds ! Pourquoi ? Parce que l’ananas facilite la digestion grâce à sa forte teneur en broméline, un enzyme qui possède des effets anti-inflammatoires et qui agit au niveau du système digestif pour mieux absorber les nutriments.

Fêtes : les conseils des nutritionnistes

Les repas de fin d’année ne sont pas forcément mauvais pour votre santé

noel

À l’occasion des fêtes de fin d’année, l’Association Française des Diététiciens et Nutrition-nistes (AFDN) a publié un guide pour « redécouvrir le plaisir de l’équilibre et de la modération et mieux apprécier la qualité de chaque plat ».

 

Découvrez les 2 grands principes d’un repas équilibré

 

À notre grande surprise, il ne s’agit pas d’un régime restrictif mais plutôt d’une liste de conseils, pleins de bon sens et faciles à appliquer !

Ces 2 principes vous permettront de « réussir vos repas de fêtes sans agresser votre estomac » :

  • Evitez les excès dans les deux sens. Faites-vous plaisir mais ne mangez pas en excès. Il est donc inutile de se mettre au régime pendant les fêtes, cela peut d’ailleurs générer de la frustration.
  • Ecoutez votre corps. Apprenez à identifier les signaux d’alerte que vous envoie votre corps : sensation de satiété, goût saturé, estomac lourd, somnolence, entre autres.

Quelques conseils de spécialistes

Les nutritionnistes nous mettent en garde contre le grignotage excessif. Ils recommandent de manger des apéritifs pauvres en calories tels que des bâtonnets de crudités avec une sauce au fromage blanc.

Surtout évitez les feuilletés, les canapés salés et les cubes de fromage car ils ouvrent l’appétit au lieu de le calmer.

Pour votre santé cardiovasculaire privilégiez les poissons, les crustacés, les coquilles Saint-Jacques ou encore les escargots.

Comme la plupart des aliments marins, ils sont pauvres en cho-lestérolet une bonne source d’acides gras Oméga-3.

Parmi les viandes, préférez la dinde avec une salade comme accompagnement.

Les Oméga-3 équilibrent vos repas de fêtes ! 

Source : AFDN

 

L’astuce santé de la semaine

Que manger quand on arrête de fumer ?

fotolia tabacPlus de 58 % des fumeurs réguliers déclarent avoir envie d’arrêter de fumer, dont 30 % dans les 12 prochains mois.

« Fumer a une influence sur les habitudes alimentaires : on consomme souvent plus de viande, de sauces et de sel pour retrouver le goût des aliments qui, sous l’effet de la cigarette, paraissent plus fades »  selon les professionnels de Tabac Info Service.

L’alimentation est votre alliée contre le tabac

Le retour du goût et de l’odorat est un événement important au cours du sevrage (48h après la dernière cigarette). Profitez des goûts naturels des aliments en diminuant le sel et les sauces ajoutées. Ainsi, surveiller le contenu de son assiette quand on arrête de fumer est une excellente idée ! Cela évite de prendre du poids et limite le stress lié au sevrage tabagique.

Diminuer le café et les boissons alcoolisées

« Les habitudes ont la vie dure », c’est pourquoi il convient de limiter la consommation de certains aliments associés au tabac. Le café et l’alcool sont donc à éviter !

Plus de poisson et moins de viande

Moins gras que la viande rouge, le poisson est une excellente source de protéines. En plus des acides gras et du magnésium, les poissons et les fruits de mer contiennent également des Oméga-3. Les intégrer dans son alimentation permet de se protéger contre les maladies cardiovasculaires (Oméga-3 DHA) et à lutter contre le stress (Oméga-3 EPA).

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source :  Les chiffres du tabac – Tabac Info Service

Dépression : une maladie qui touche tous les âges

1 personne sur 5 a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie

La dépression est une maladie qui touche tous les âges, depuis l’enfance jusque très tard dans la vie.

Le diagnostic de la dépression répond à 9 critères très précis fixés par l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Association Américaine de Psychiatrie.

Les 9 symptômes caractéristiques d’une personne dépressive sont :

  1. une tristesse quasi-permanente, avec parfois des pleurs
  2. une perte d’intérêt et du plaisir à l’égard des activités quotidiennes
  3. un sentiment de dévalorisation et de culpabilité excessif ou inapproprié
  4. des idées de mort ou de suicide récurrentes, le sentiment que la vie ne vaut pas la peine d’être vécue
  5. un ralentissement psychomoteur
  6. une fatigue, souvent dès le matin
  7. une perte d’appétit, souvent associée à une perte de poids
  8. des troubles du sommeil avec en particulier des insomnies matinales
  9. des difficultés attentionnelles, de concentration et de mémorisation

Alors que la perte d’appétit et le manque d’énergie mènent à la dénutrition ; la dénutrition est elle-même source de complications et augmente le risque de dépression. Il s’agit donc d’un cercle vicieux… qu’il faut rompre avec une bonne alimentation.

Des Oméga-3 pour lutter contre la dépression !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Source : Inserm

L’anxiété et votre corps

Des symptômes physiques accompagnent les troubles anxieux

L’anxiété est considérée comme une réaction normale lors d’une situation stressante ou dangereuse. Mais lorsque l’anxiété devient excessive, elle peut être classifiée sous la dénomination de « trouble de l’anxiété ».

Quels sont les effets de l’anxiété sur notre corps ? Si vous souffrez d’anxiété chronique vous pourriez avoir :

  • des réactions de peau,
  • des muscles tendus,
  • des problèmes à la gorge,
  • et des réactions du foie.

L‘Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a encore alerté sur l’usage excessif  de benzodiazépines, un groupe de molécules qui agissent sur le cerveau et utilisés dans le traitement de l’anxiété : « Près de 130 millions de boîtes de médicaments contenant des benzodiazépines ont été vendues en France en 2012 (dont 53,2 % d’anxiolytiques et 40,5 % d’hypnotiques). Ceci représente près de 4 % de la consommation totale de médicaments en 2012. »

Alors comment lutter naturellement contre l’anxiété ? Notre bien-être mental passe par une alimentation saine qui privilégie des aliments riches en magnésium pour aider à relâcher les muscles, en vitamine C pour lutter contre la fatigue et en Oméga-3 pour diminuer l’anxiété et les risques de dépression.

Source : Huffington Post

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !