Asthme : les bénéfices du nettoyage du printemps

 Les acariens qui se cachent dans la poussière peuvent déclencher des crises d’asthme 

Les acariens, sont des animaux microscopiques qui appartiennent à la famille des araignées. Etant donné qu’ils se nourrissent de squames de peau et des cheveux que l’on perd quotidiennement, on les retrouve surtout dans la literie. Invisibles à l’œil nu, ces petites bêtes se réfugient aussi dans la poussière des rideaux, peluches, canapés, tapis et moquettes.

Sans titre« Les asthmatiques sévères doi-ventéviter les acariens, qu’ils soient allergiques ou non » c’est le message des spécialistes de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Les chercheurs ont analysé le lien entre acariens et inflammation des bronches. La conclusion ?

En présence d’acariens, les cellules des bronches libèrent des facteurs d’inflammation, dont les leucotriènes, qui peuvent déclen-cherdes crises d’asthme. S’il y a un asthmatique à la maison, organisez un grand nettoyage de printemps ! Faire le ménage, aérer tapis et matelas, sont des activités qui vont diminuer les colonies d’acariens.

De plus, une alimentation anti-inflammatoire aide à diminuer les risques d’asthme et d’allergies. Les Oméga-3 (présents dans l’huile de poisson) et les fruits rouges sont d’excellents anti-inflammatoires naturels.

Moins de poussière et plus d’Oméga-3 pour lutter contre l’asthme ! 

 

Laisser un commentaire